Qu’est-ce qu’un pyrograveur ?

A quoi sert pyrograveurLa pyrogravure est un hobby qui entre dans la catégorie des activités manuelles, aussi appelées le D.I.Y (Do It Yourself). Depuis quelques mois désormais, une nouvelle vague se (re)fait une place dans nos emplois du temps. Cela émane de l’envie de créer, posséder un objet unique et/ou de travailler de matériaux quelques fois délassés.

La pyrogravure entre dans la tendance actuelle. Pour pratiquer cette activité, il faut utiliser un pyrograveur ou fer à souder. Une fois chauffé, il sera alors possible de dessiner sur du bois ou cuir. La chaleur va creuser et brûler la matériau, permettant ainsi laisser apparaître des formes allant du marron clair ou plus foncé.

Utiliser un pyrograveur va permettre de créer et personnaliser de nombreux objets. En effet, le champ des possibles est très vaste. Par exemple, il pourrait travailler sur des bijoux (pendentifs, boucles d’oreille, bracelets), des bibelots de décorations ou encore, des sacs et pochettes. Cette activité permet donc de se posséder des pièces uniques et/ou d’offrir des cadeaux faits main.

À qui s’adresse la pratique de la pyrogravure ?

Comme nous avons pu le voir précédemment, la pratique de la pyrogravure est accessible au plus grand nombre. D’un côté, les pratiquants pourront avoir comme point commun, l’envie de créer, tout simplement. Revenir aux choses simples, au travail de différents matériaux. Cette envie de faire des activités manuelles, avec un résultat unique. En plus d’être un passe-temps sain, cela permet aussi de prendre confiance en soi et faire quelque chose de concret, de visible par tous. Encore faut-il apprendre comment utiliser un pyrograveur pour développer son plein potentiel artistique !

Homme ou femme ? La pyrogravure n’est pas genrée. Objectivement, ce type d’occupation peut être davantage pratiqué par les femmes mais avec le temps, cela évolue. De plus en plus d’hommes découvrent ces activités et prennent du plaisir à créer, peindre, coller ou même, coudre ! Tout comme l’âge des pratiquants, cet art est accessible à tous. Pour les plus jeunes cependant, il faut veiller à leur sécurité. En effet, le fer à souder est très chaud et peut causer des brûlures et des accidents domestiques…

Concernant la maîtrise du dessin, elle n’est pas obligatoire dans cette activité. Evidemment, les personnes à l’aise pourront réaliser des créations plus abouties. Cependant et nous le développerons par la suite, qu’il est possible d’obtenir des résultats très satisfaisants dotés des formes simples et/ou, avec des modèles tout prêts.

La pyrogravure, une activité manuelle de D.I.Y (Do It Yourself)

La couture, peinture, poterie, origami et pourquoi pas, la pyrogravure ? Ces différents hobbies entre dans la catégorie des activités manuelles. Depuis quelques années, nous parlons même de D.I.Y (Do It Yourself). Cela consiste à créer soi-même ses objets de décoration, vêtements ou encore bijoux. En fonction de ses envies et besoins, énormément de types de matériaux peuvent être manipulés. Le bois, verre, tissus, papier… De centaines de possibilités s’offrent alors aux novices, curieux, passionnés ou même professionnels. De nombreux curieux sont souvent intéressés par cette activité qui suscite beaucoup d’interrogation. N’hésitez pas à vous rendre sur notre FAQ qui répond aux questions fréquentes sur la pyrogravure.

Cette tendance naît de plusieurs désirs. D’un côté, les personnes ont envie de fabriquer et de créer eux-même. Ce passe-temps permet ainsi de laisser libre cours à son imagination en partant de zéro ou en s’inspirant de tutoriels disponibles sur internet par exemple. De plus, cela permet de revenir aux choses simples et artisanales et ainsi, délaisser les occupations asservissantes comme peut l’être la télévision.

Retourner vers des activités de création laisse la possibilité de posséder des objets faits main et uniques. Terminé les vases ou les tableaux sortis de la même usine de production. Dans le D.I.Y (Do It Yourself), impossible de trouver une création totalement identique quoique pouvant être similaire dans le style et les inspirations. Il est également très agréable de pouvoir offrir ses propres créations personnalisées, en fonction des goûts du destinataire.

Histoire de la pyrogravure

La pyrogravure est une technique utilisée depuis des centaines d’années. Des chercheurs auraient retrouvé son origine au Pérou, sur un objet datant de 700 avant Jésus-Christ. Au fil du temps, cette pratique s’est répandue dans les différentes régions du monde. Initialement, le procédé était forcément très basique, consistant à graver le bois avec une simple pointe chauffée. Par la suite, les ustensiles ont évolué et se sont perfectionnés à travers les époques.

En Europe, la pyrogravure s’est fait davantage connaître à partir du Moyen-Age. Elle permettait de réaliser différentes créations. En France, Victor Hugo et Rembrandt s’y sont adonnés. Ce dernier, connu par le biais de ses peintures, aurait ainsi décoré les lambris des tavernes où il avait coutume de boire pour payer ses consommations… En Grande Bretagne, cette technique a été pratiquée durant l’époque élisabéthaine. Les preuves de son passage sont visibles sur les poutres de palais ou autres bâtiments datant de cette période également appelée la Renaissance Anglaise.

Le pyrograveur tel que nous le connaissons actuellement, a vu le jour grâce à Manuel Périer. Il s’est inspiré d’un appareil à cautériser, utilisé dans le milieu médical. C’est le docteur Paquelin, qui avait imaginé cet objet ayant pour but de saturer les plaies à l’aide de la chaleur. Cette invention a été présentée en 1888, et a permis de démocratiser la technique artistique, la rendant accessible au grand nombre.

Mon pyrograveur