Quel type de bois choisir pour la pyrogravure ?

Lorsque vous débutez en pyrogravure, un certain nombre de questions se posent quant au matériel dont vous devez vous équiper. Avant d’apprendre la technique de la pyrogravure sur bois, posez vous les bonnes questions. Quel type de fer à pyrograver faut-il acheter, de combien d’embouts faut-il se munir…

Si vous devez logiquement commencer par acheter un kit de pyrogravure, avec stylo à pyrograver et embouts variés, le choix du support en bois est également essentiel. Avant de choisir votre support et de vous lancer, vous devrez prendre en compte de nombreuses caractéristiques.

Qu’il s’agisse de la dureté du bois, de sa couleur ou de son grain, vous devrez d’abord vous renseigner afin de choisir la meilleure pièce possible pour débuter dans la pyrogravure.

Quelle différence entre bois tendre et bois dur ?

Si vous rencontrez le terme « essences de bois » et que vous ignorez ce que ça signifie, pas de panique. Moins alambiqué qu’il n’y paraît, ce terme désigne en réalité les différentes espèces d’arbre existant à travers le monde.

Dans votre recherche, vous allez également entendre parler de bois tendres et de bois durs. Ces termes désignent, sans surprise, la dureté de votre pièce de bois et a toute son importance.

Les bois tendres auront, par définition, tendance à brûler et à noircir plus vite au contact de votre fer à pyrograver. On demande donc moins de chaleur pour le faire brûler, ainsi un stylo pyrograveur qui chauffe à une température plus basse peut tout à fait réaliser de très belles ombres et nuances. Les bois tendres sont normalement issus d’arbres résineux ou de conifères, comme le pin, le bouleau, le cèdre ou le peuplier. Ces bois possèdent une teinte assez claire, leur couleur permettra donc de faire ressortir les dessins réalisés au pyrograveur.

A contrario, les bois durs auront plus de mal à brûler car ils sont plus denses, plus lourds et bien plus solides. Il s’agit des bois issus d’arbres à feuilles caduques, dont la couleur est plus foncée. Par exemple, l’acacia, le teck ou encore le séquoia sont des bois durs.

Quel type de bois faut-il choisir ?

Évidemment, il est recommandé d’utiliser du bois tendre lorsque vous débutez en pyrogravure. Sa couleur claire fera ressortir les dessins réalisés par le noircissement du bois. En-dehors de ses qualités techniques, sachez également que le bois tendre est un bois issu d’arbres poussant très vite, dont le prix reste modique. A contrario, les bois durs sont considérés comme plus nobles et leur prix aura tendance à grimper rapidement en flèche.

Pour débuter, nous vous recommandons d’utiliser du bois de bouleau ou de peuplier. Le bouleau est généralement jaune clair ou blanc, et possède l’avantage d’avoir un grain uniforme. Ainsi, vous aurez moins de travail pour uniformiser sa surface avec du papier de verre avant de commencer à pyrograver. Très utilisé en décoration, on le trouve dans de nombreuses boutiques de loisirs créatifs, sous forme de supports très variés. Le peuplier possède également une couleur très claire, un grain plus ou moins fin et reste excessivement abordable.

Vous trouverez également sur le commerce des panneaux de contreplaqué, planches obtenues à partir de lamelles de bois collées entre elles assez résistantes. Vous devrez vous assurer que la couche supérieure est issue d’un bois tendre qu’il vous sera facile de travailler.

Néanmoins, sachez que le bois brut est préférable à du contreplaqué pour la pyrogravure.

Mon pyrograveur